Hétérodon nasicus nasicus

Généralités

En allemand: Westliche Hakennasennatter

En anglais: Western Hognose

Y vient d’où celui-ci ?

Amérique du Nord, du Canada jusqu’au Mexique

HeterodonTong

La langue est noire!

Son milieu naturel ?

Régions tempérées peu boisées, prairies au sol sablonneux, voire boueux.

Ça vit longtemps ?

15 ans environ, on parle d’un record avec spécimen qui a vécu près de 20 ans.

C’est comment grand adulte ?

Les femelles mesurent de 60 à 90cm, les mâles, plus petits, ne dépassent rarement 45 cm. Les hétérodons n’ont pas une croissance rapide.

HeterodonNasicusP1090749

Conditions de maintien

Température: Je maintenais les miens entre 26° et 28°, voire un peu plus en été. Pas de chauffage la nuit, la température ambiante d’un appartement suffit. Comme pour tous les serpents terrestres, le chauffage est disposé au sol sur environ un tiers de la surface.

Hygrométrie: Environ 50 à 60 %, voire plus. J’ai cru longtemps que les hétérodons avaient besoin de peu d’humidité, cependant ils humidifient souvent leur substrat eux-mêmes en « éclaboussant » leur bain, ce qui a pour effet un grand apport d’humidité qui à l’air de leur plaire.

– Un bac d’eau suffisamment grand pour que les serpents puissent s’y baigner.

– On prendra soin de disposer plusieurs cachettes notamment au point chaud et au point froid. Des cailloux plats feront parfaitement l’affaire.

Substrat: copeaux et/ou tourbe blonde, ils sont fouisseurs! Évitez le sable, je n’ai fait que de mauvaise expérience avec.

Terrarium

Il s’agit d’un petit serpent terrestre, il ne nécessite donc pas un grand terrarium, 600x400x300 mm lui suffise. On donne comme règle générale pour un serpent terrestre: 1 x 1/2 x 1/2 de la longueur du serpent. Mais bien sûr, plus le terra est grand, mieux c’est ! On peut loger plusieurs individus ensemble, cependant on obtiendra de meilleurs résultats de reproduction si on les sépare.
On fera juste attention à ne pas loger un bébé ou un juvénile dans un terrarium trop vaste: il risquerait de perdre ses repères et de ne plus s’alimenter correctement.
Le mieux est de prendre contact avec les services vétérinaires de votre canton et de leur demander leurs exigences pour la taille du terrarium.

heterodonTerraIMGP7152

heterodonTerraIMGP7157

Venimosité et moeurs alimentaires

Que mange-t-il? Souris ou autres petits rongeurs, bouts de poulet (parait-il…), grenouilles, poissons…

Dans des cas de refus prolongé, on peut leur proposer de l’oeuf…cuit! Et oui, ça marche. J’ai vu plusieurs éleveur le faire.

Espèce opistodonte: Heterodon nasicus possède des crochets situés vers l’arrière de la gueule, non reliés à des glandes à venin. Doit-on le classer dans venimeux? Lorsque j’ai acquis cette espèce, en 2005, on les classait volontiers dans venimeux. Actuellement, l’espèce est considérée comme non venimeuse et on peut en maintenir sans autorisation. Les cas de morsure sont très rares. La plupart des individus sont de gros bluffeurs et se contentent de frapper la gueule fermée, mais pas tous… Il vaut mieux éviter de se faire mordre, et surtout mâcher! Leur salive contient de toute façon des sucs digestifs et peut-être un peu plus de saloperies que d’autres couleuvres! À ma connaissance, toutes les couleuvres possèdent une salive… »venimeuse »… qui peut occasionner des infections. Notre propre salive contient également des sucs digestifs. Il paraît que les morsures d’humain peuvent provoquer des infections vraiment pas tristes! (eh oui, y en a qui ne savent plus quoi faire pour se faire remarquer…)

Ci-dessous, on voit bien ses petits crochets de vampire! Merci à Ayrton pour la photo.

AyrtonMarmyHeterodon_WaterMarcked

Les Hétérodons ne tuent donc pas leurs proies par constriction comme les autres couleuvres en général, mais plutôt à la manière des cérastes par exemple. Ces dernières sont belles et bien venimeuses. Elles mordent leurs proies, et les gardent prisonnières dans leur gueule avant de les avaler. D’autres venimeux relâchent leur proie après la morsure qui s’avère fatale: les toxines portent notamment de graves dégâts sur le système cardio-vasculaire. De plus, ils entament déjà le processus de digestion dans le corps de la victime! Il suffit au tortionnaire de suivre l’animal empoisonné et condamné, puis de l’engloutir.

(« -lilO, t’es lourd!)

Heu… on s’emballe là, revenons aux « P’térodons » comme y disait mon neveu Max au gros museau, il y a fort longtemps.

Donc, les hétérodons se nourrissent à la manière de certains venimeux, mais sans posséder l’arme absolue: un gros venin qui tue… Ils ingurgitent donc leur déjeuner VIVANT… Je tue donc les souris avant de les donner en pâture, pour éviter ainsi des souffrances pas terrib’ à ces dernières.

Dans la nature, ils se nourrissent volontiers de petits poissons, et notamment de batraciens. C’est ce qui expliquerait leur nez si étrange: le « rostre » servirait à déterrer les crapauds. Chez moi, il s’en sert pour creuser dans le sable. En captivité, on leur donne de jeunes souris. Ma femelle n’est pas très gourmande. Elle a enfin accepté les souriceaux que je lui proposais après 6 mois de jeûne! Quand au mâle… c’est comme chez notre espèce: il se goinfre!

HeterodonRepas_IMGP4467

Caractère

Agressif?

Ils peuvent se montrer très… dissuasifs: sifflement et « posture du cobra », projection d’excrément nauséabond… Et je vous assure qu’ils visent bien à une trentaine de centimètres! Oui… avec des jets de pipi! Mais tous n’adoptent pas ce comportement. Ma femelle semble être nettement plus agressive que ses congénères. Pas tristes les hétérodons, me direz-vous. Cependant ils se calment au bout de quelques manipulations.

Akinésie

Ce serpent a la particularité de se faire passer pour mort lorsqu’il se sent agressé: il se renverse sur le dos, gueule béante et langue pendante, accompagné de l’odeur qui va avec… J’ai été témoin de ce spectacle que 2 ou 3 fois.

NasicusAlbinosP1020966

Rester longtemps excessivement cher (à mon goût…), un Heterodon nasicus albinos se la pète au Far West!

Dimorphisme sexuel

Dès la naissance, la femelle a une queue courte et trapue; adulte elle mesurera env. 70 cm. Le mâle a une queue plus longue et plus fine, pourtant il dépassera rarement 40cm

Ma femelle avait une déformation dorsale vers la queue. J’en conclus qu’elle avait été très mal manipulée lors du sexage. C’est une manoeuvre délicate qui consiste à faire sortir les hémipénis chez le mâle (les serpents ont un sexe avec deux bouts… ça laisse rêveur…). S’ il n’y a que du liquide qui sort du cloaque, il s’agit d’une femelle. Cette méthode s’appelle l’éversion. Bien qu’elle fonctionne plutôt bien avec la plupart des colubridés, et ne semble pas très bien fonctionner sur les hétérodons. Et inutile de me poser la question: j’ignore pourquoi!

Pour davantage de précisions, on peut sonder l’animal. Il faut être très délicat, cette méthode comporte ses dangers, on peut blesser les femelles en allant trop profondément.

HeterodonSableNoirIMGP5863

Mon avis

peut-il intéresser quelqu’un…

C’est une espèce très sympa, avec ou malgré ses sauts d’humeur! Avec son physique si original… on déteste ou on adore. Sa tronche toujours aussi surprenante; je ne me suis vraiment pas lassé de l’observer, couché devant mon terra!

NasicusIMGP1091Web

Ma ♀ ↓

IMGP6086

Mon ♂ ↓

IMGP6087

Précisions

Je ne prétends pas posséder la science infuse!!!… Disons-le: la terrariophillie n’est pas une science! Je vous fais uniquement part de mes méthodes et de mes observations. Peut-être vous trouverez mes propos inexacts ou erronés. Si tel est le cas, n’hésitez pas à me le communiquer. Merci.

J’espère que vous avez eu du plaisir à me lire, en attendant, je vous souhaite beaucoup de plaisir passionné avec vos bestioles!

Salut!

 

animaux: gentilcopain, snake-breeder.com, Ayrton, M.C.

photos: Ayrton (dentition), gentilcopain

textes: gentilcopain

dernière mise à jour: 05.04.2016