Lampropeltis getulus nigritus

Les Getulus nigritus sont des couleuvres entièrement noires dont la tête est peu démarquée du corps. Un spécimen adulte atteint 90 cm à 1,5 mètres, ce qui en fait un serpent de petite ou voire de moyenne taille. Ajoutez à ceci leur caractère docile et leur facilité d’élevage: elles conviennent donc parfaitement aux terrariophiles débutants.

Il existe plusieurs sous-espèces de Getulus. Les plus courantes sont noires ou brune, annelées ou lignées de blanc ou de jaune.

Un serpent tout noir! C’est flippant un peu, non?

Répartition

On le trouve dans le nord-ouest du Mexique jusqu’au sud de l’Arizona.

Considérée comme une couleuvre désertique, les Getulus apprécient les régions sèches, mais on peut aussi les surprendre près des rivières et des prairies!

Maintenance

Le terrarium devra mesuré 1x la longueur du corps de l’animal. La moitié moins pour la profondeur et la hauteur. Comme toujours, pour un spécimen adulte, plus c’est grand, mieux c’est!

Le substrat, constitué d’éclats de pin, devra être sec. Les Getulus ne nécessite pas de pulvérisation d’eau quotidienne. L’humidité ambiante de nos appartements lui suffit (≅50%). Si vous observez des problèmes lors des mues (lambeaux), vous pouvez alors humidifier le terrarium.

Un point chaud à 26°-30° est indispensable. Il lui faut aussi un récipient d’eau suffisamment grand pour qu’il puisse s’y baigner et plusieurs cachettes à différents endroits dans le terra.
En captivité, on leur proposera des souris, de préférence décongelées ou fraichement tuées. Les juvéniles seront nourrit tous les 4-5 jours; un adulte, 1 à 3 fois par mois.

Dans la nature, ce serpent se nourri de lézards, oiseaux, amphibiens, rongeurs et…d’autres serpents! Il n’est pas rare que même des serpents venimeux finissent dans son estomac! C’est ce qu’on appelle un serpent ophiophage. Il est donc vivement conseiller de maintenir cette affreuse couleuvre cannibale dans des terrariums individuels si l’on ne veut pas les retrouver les unes dans les autres! Vous connaissez le fameux mythe du serpent se mordant la queue? Et bien cela arrive quelques fois chez cette espèce…

Et alors, la reproduction? Comment ce passe la repro s’ils « s’entrebouffent »! Et bien il est tout de même possible de faire cohabiter des serpents roi temporairement, et parait-il même plus… Il faut veiller à ce que les animaux mis en présence soit de la même grandeur, et que ceux-ci soient bien nourrit. On peut également les laver après les repas, afin d’ôter les éventuelles odeurs de rongeurs déposer sur leur corps, qui exciteraient leur colocataire.
Comme presque tous les serpents, une période d’hibernation de 2 à 4 mois lui sera bénéfique en hivers, surtout si l’on cherche à les reproduire. On les placera les sujets dans des boîtes d’hibernation entre décembre et février à 12°C (progressivement!).

Reproduction

Les sujets seront mariés puis réunis après l’hibernation! Il faudra bien les surveiller pour éviter la future veuve de dévorer son homme, ou vice et versa… La gestation durent 35 à 40 jours, l’incubation des oeufs (6 à 15 unités) est de 50 à 60 jours à 28-30°, et comme toujours: « 99% d’humidité »! Le plus possible humide, mais surtout ne pas mouiller les oeufs.

animaux: M.C.

photos: gentilcopain

textes: gentilcopain