Lampropeltis triangulum ssp.

LampropeltisTriangulumIMG_9228

Généralités

Le genre Lampropeltis est très vaste: beaucoup d’espèces et beaucoup de sous-espèces, toutes américaines. On appelle souvent serpents ou couleuvres « faux-corail », les Lampropeltis comportant des anneaux de couleurs vives, à cause de leur ressemblance avec le genre Micurus. Celui-ci comporte plusieurs serpents de taille modeste, qui comptent tous parmi les plus venimeux du monde. Les Lampropeltis sont des couleuvres totalement inoffensives et peuvent facilement être maintenues et reproduites. On les trouve autant chez les débutants, que les amateurs éclairés. Cela s’explique par sa diversité morphologique et la rareté de certaines espèces.

On a à faire, la plupart du temps avec deux catégories, que l’on nomme communément :

les « serpents-rois » (Kingsnakes / Königsnattern). Ce sont en général les Lampropeltis qui ne comportent pas de rouge et possèdent une légère distinction entre la tête et le corps : getula (getulus), holbrooki, splendida, etc.

les « faux-corail ». Ce sont des Lampropeltis plus colorés (rouge, jaune), comportant généralement des anneaux (mais pas tous!), sans distinction tête-corps ou que légèrement. Les sous plus courants : triangulummexicanaalternapyromelana. Ce sont . C’est sur cette « catégorie » que je me suis penché pour cette fiche-ci, plus particulièrement les triangulum.

Ci-dessous, un Lampropeltis triangulum campbelli ou Puebla-Königsnatter en allemand.

IMG_7168LampropeltisTriangulum

 

Mythe

Appelés « milksnakes » en anglais, les Lampropeltis (entre autres serpents) ont la fâcheuse habitude de s’accrocher aux pis des vaches pour se délecter de lait… Cette croyance est vraiment tenace et perdure sur toute notre planète. NON! Aucun serpent ne se nourrit de lait, aucun!

Milieu

Son aire de répartition est très vaste! On trouve le genre Lampropeltis du Canada au Mexique et peut-être même plus largement. Son habitat est de ce fait plutôt varié. Ces petits serpents sont souvent considérés comme désertiques, car on en trouve dans la savane. Cependant, ils affectionnent également les milieux humides et/ou boisés.

En captivité, évitez d’utiliser du sable comme substrat en règle général, car il est finalement rarement adapté aux serpents et comporte beaucoup de risques de prolifération de microbes et autres.

Lampropeltis_triangulum_arciferaI_Mica_MGP7363

Lampropeltis triangulum arcifera

Taille

Les serpents « faux-corail » sont relativement petits: ils atteignent en moyenne 1 à 1,2 mètre. Cependant, certains Lampropeltis peuvent parfois être plus grands. On parle d’individus ayant atteint 1.8 mètre. Personnellement, je n’ai jamais vu de si grand spécimen.

Les « serpents-roi » deviennent par contre facilement plus grands et plus larges que les « serpents faux-corail ».

Morph

Il existe une multitude de mutations : albinos, ghost, hypo, aberrant, etc., pour n’en citer que quelques-unes.

Vous pouvez consulter le site http://www.snakes.nafoceno.cz/. Ils produisent vraiment très belles phases (qui déchirent!).

LampropeltisTriangulumIMG_9186

Manger

Les Lampropeltis aiment bien manger… En captivité, on leur proposera des rongeurs. Cependant, on peut également les nourrir de temps en temps avec d’autres serpents! En effet, les couleuvres du genre Lampropeltis ont toutes des tendances ophiophages. Dans la nature, ils n’hésitent pas à s’attaquer aux crotales!

J’en ai fait l’expérience avec un petit Boaedon que j’avais malencontreusement blessé en refermant trop rapidement sa boîte d’élevage. Je l’ai mis en présence d’un jeune Lampro:

IMG_7162LampropeltisOphiophagy_gentilcopainLilo

IMG_7163LampropeltisOphiophagy_gentilcopainLilo

Impressionnant, non?!

Caractère

Les triangulum n’aiment pas être dérangés. Ils vous le feront savoir en se tortillant frénétiquement et en expulsant, non sans contentement, leurs déjections… partout… dégueux… Je pense qu’il s’agit là d’un comportement apparenté plus fréquemment aux serpenteaux et aux juvéniles. En grandissant, ils s’habitueront aux manipulations et calmeront leurs moeurs discourtois!

En captivité

C’est un chouette serpent à maintenir à la maison. Il est de taille raisonnable, il possède des couleurs vives et il est curieux. Je dirais qu’il ne mort jamais, en tous cas j’en ai jamais fait l’expérience. Sa maintien est facile, il est très facile de le nourrir (certains les traitent de poubelles!).

Comme nous l’avons vu plus haut, il existe beaucoup d’espèces et de sous-espèce de Lampropeltis dites « faux-corail ». Ajoutez à ceci les multiples morph actuellement reproduites, vous obtenez une couleuvre sympas, allant de l’espèce courante à une super rareté!

LamproTriArciferaDSC00497

 

photos: gentilcopain

animaux: M.C., Morgan Leuthold

dernière mise à jour: 01.02.16