Phyllium Giganteum

Wandelnde Blätter

Leaf Insects

Condition de maintien

  • Un terra ou bac (aquarium) de min 300 x 300 x 300 mm avec un grillage sur le dessus (moustiquaire).

  • Un vase remplie d’eau pour y accueillir les branches dont il se nourrit. Celles-ci seront renouvelées régulièrement (1x/semaine env.)

  • Température conseillée entre 22° et 25 °C,  cependant j’élevais les miens à température ambiante (20°).

  • Hygrométrie: On arrive à la fameuse condition délicates des Phyllies: l’humidité nécessaire pour que cette espèce puisse effectuer ses mues correctement doit être régulière et très élevée: env. 80%. Pour ce faire, vaporisez les branches et les insectes plusieurs fois par jour.

  • Éclairage: la lumière ambiante, pas trop loin d’une fenêtre suffit.

  • Substrat: la tourbe blonde est parfaite pour maintenir l’humidité! Le papier ménage conseillé habituellement est une fausse bonne idée, car lors de leur développement l’humidité risque d’être trop faible et pas assez stable. On pourra en utiliser une fois les individus adultes, ainsi on récoltera les oeufs plus aisément.

  • On peut les manipuler délicatement sans problème.

Nourriture

  • ronces, mûrier, chêne,…

La Mue

C’est le moment de changer d’enveloppe! C’est LE passage difficile chez nos phyllies, où l’on dénombre le plus pertes, car bien des individus restent en partie emprisonnés de leur exuvie. Notez qu’il n’est par rare que l’insecte mange sa propre mue juste après s’en être débarrassée! Berk!?

Dernière mue pour cette phyllie ci-dessus! Ses ailes sont encore toutes recroquevillées et vont s’aplanir et sécher dans l’heure à venir, Surtout ne l’embêtez pas lors de ce passage délicat!

La phyllie géante sèche ses toute nouvelles ailes. Avec cette nouvelle et dernière mue, elle atteint enfin l’âge adulte, elle est un « imago ». Elle pondra ses premiers œufs dans quelques temps, des oeufs ne contenant que des femelles, car les mâles ont depuis longtemps désertés ce cycle barbare.

Reproduction:

Récupérez les oothèques (« oeufs durs », bruns), placez-les dans un bocal avec sur un fond de vermiculite humide entre 22 et 25 degrés, et attendez, attendez, attendez…

L1 et L2

Particularité

Phyllium Giganteum se reproduit, ou plutôt peut se reproduire par parthénogenèse. C’est-à-dire que les femelles engendrent des femelles! Les oeufs non fécondés par un mâle donnent donc naissance à des femelles. La présence d’un mâle est quasi inexistante en terrariophilie, pour ne pas dire totalement absente. Il paraît même que, pour certaine espèce, le mâle, certainement plus fragile que sa congénère, aurait définitivement disparu. Mais où va-t-on…

Mon avis

Sa fantastique morphologie en fait une espèce très ludique à maintenir et à observer. Je ne le conseille malheureusement pas aux débutants car je trouve cette espèce relativement délicate. Personnellement je n’ai pas encore réussi à effectuer un cycle de reproduction complet.

salut!