Python regius

Tous les boïdés (boas, pythons) sont menacés d’extinction. Ce python est protégé par l’annexe 2 de la Convention de Washington (CITES).

королевские питоны

Le python Regius est à mon avis considéré à tort comme un serpent de débutant. Nombre d’entre eux meurent (les bestioles, hein? pas les débutants…)  à cause de l’ignorance et de l’irresponsabilité de leurs apprentis soigneurs. Regius est un serpent plutôt délicat, souvent anorexique et très sensible au stress.

Aire de répartition

On le trouve dans l’ouest et centre de l’Afrique. C’est-à-dire au Cameroun, Congo, Mali, Nigeria, Sénégal, Togo et Zaïre entre autres.
Il fréquente autant les savanes et les forêts sèches que les abords des forêts humides.

Morphologie

Son corps est massif et trapu. Il mesure 1.2 mètre à exceptionnellement 1.8 mètre à l’âge adulte.
Ses pupilles sont verticales, mais étant donné que son iris est très foncé, on ne la distingue pas très nettement. Cela lui donne une bonne gueule sympathique avec de gros yeux ronds!
Il possède des fossettes thermosensibles (les trous vers sa gueule). Celles-ci lui permettent de détecter d’infimes variations de température et de déterminer précisément à quelle distance se trouve sa proie, et ce, même dans l’obscurité la plus totale.

 

Longévité

L’espérance de vie de ce python se situe entre 20 et 30 ans. Son acquisition n’est donc pas à prendre à la légère.
Son espèce détiendrait d’ailleurs le record officiel de longévité chez un serpent en captivité. On parle de 47 ans!

Moeurs

Timide et réservé, il est d’un naturel plutôt pacifique. Il se laisse en général manipuler sans problème: un gros pépère tranquille, quoi! Il arrive tout de même que certains individus se montrent très agressifs et soient prompts à mordre à tous instants… Ainsi étaient les miens!
Regius est un serpent plutôt nocturne et crépusculaire. Il est semi-arboricole, ou je devrais plutôt dire « semi-terrestre », voire terrestre. Car il évolue au sol le plus souvent.

Particularité

Lorsqu’il prend peur ou se sens dérangé, il se met rapidement en boule et cache sa tête entre ses anneaux. C’est d’ailleurs cette posture qu’il lui a value son nom anglais de ballpython. Cette technique de « défense » se nomme la volvation.

Conditions de maintien

  • Température27°C à 31°C le jour et 22°C à 24°C la nuit.

  • Humidité: 60% à 70%  obtenus avec un bac d’eau sur le point chaud et quelques vaporisations.

  • Éclairage: 11 ou 12 heures de lumière par jour.
  • Substrat : Des éclats de hêtre achetés en animalerie feront parfaitement l’affaire.

  • Plusieurs cachettes placées point chaud et au point froid sont nécessaires car c’est un serpent timide.

  • Un bac d’eau suffisamment grand pour qu’il puisse s’y baigner. L’eau sera renouvelée une fois par semaine.

  • Une ou plusieurs solides branches.

  • Alimentation: souris, rats et gerbilles de tailles adaptés.
  • Taille du terrarium: on peut donner comme règle générale: 1 x 1/2 x 3/4 de la longueur du serpent. Je dirais que l’on peut loger un adulte dans 1200 x 600 x 900 mm.
    Dites-vous bien que plus le terra est grand mieux c’est, bien sûr! on fera juste attention à ne pas loger un bébé ou un juvénile dans un terrarium trop vaste: il risquerait de perdre ses repères et de ne plus s’alimenter correctement. De plus, on gère ainsi beaucoup mieux le nourrissage, les mues, l’hygiène et la digestion.
    Le mieux est de prendre contact avec les services vétérinaires de votre canton et de leur demander leurs exigences pour la taille du terrarium.

Reproduction

Malgré le fait qu’il soit extrêmement populaire en terrariophilie, sa reproduction n’est pas réputée aisée!
Je n’ai personnellement jamais reproduit cette espèce. J’ai tout de même fait un petit récapitulatif:

  • Hibernation: 2 ou 3 mois.
  • Accouplement: février-mars.
  • Ponte: mars et mai, la femelle pond 3 à 15 oeufs.
  • Incubation: env. 3 mois, soit 100 jours 29-30°C. Dans la nature la femelle se love autour de sa ponte et la couve!

Exportation

En 2003, pas loin de 50 000 Regius ont été exportés d’Afrique! Ceux-ci sont sensés provenir de fermes d’élevage. Cependant, on sait qu’une grande quantité est en fait prélevée dans la nature. On pille, une fois de plus… Ce serpent, pourtant si commun en captivité, se fait rare dans son milieu naturel.
Il faut savoir que le trafic d’animaux exotiques vient juste après celui des armes et de la drogue!
Jetez, je vous prie, un coup d’oeil aux chiffres sur ce site renversant d’où je tire ses quelques informations: http://www.terrariophilie.infos.st/

Les Phases

Il existe aujourd’hui une multitude de « robes » chez Regius. Celles-ci sont appelées des phases. Elles ont été crées par l’homme, en isolant certaines particularités. On a, par exemple, sélectionné des individus toujours plus contrastés ou avec des déficiences de couleur dues à un albinisme particulier pour obtenir des « high contrast » ou des « ghost ». Je me permets de spécifier que l’albinisme est dû à la consanguinité.
Certains individus sont réellement splendides et font rêver plus d’un terrariophile! Des « pastel », « ivory », « pied ball », « spider » et bien d’autres… et les prix s’envolent. On paiera une centaine de francs suisses un Regius classique, et jusqu’à une dizaine de milliers pour un « leucistic « ! Si vous ne saviez pas quoi m’offrir…

Albinos

Piedball ou Pieball

Spider

Spider et Pinstripe

animaux: la-gerbille.net, M.C., gentilcopain,

photos: Mica, gentilcopain

textes: gentilcopain